Tailler la route avec ou sans objectif, avoir la liberté de s’arrêter où on veut quand on veut, se laisser surprendre par un spot qu’on n’avait pas repéré, prendre l’apéro face au soleil couchant et s’offrir une chambre avec vue, tels sont les arguments indéniables de la “van-life”. Plutôt sexy comme plan ! Que ce soit du combi vintage au van ultra-équipé, chacun peut mettre son curseur “confort” là où il le souhaite. En dehors de la sensation de liberté qu’offre cet hébergement nomade, ce format est définitivement le meilleur compromis entre le camping sauvage et le camping-car ou encore la caravane ! Des dimensions qui passent -quasiment- toutes les barrières, la possibilité de se stationner partout de jour comme de nuit, une tarification de voiture classique aux péages, au chaud, au sec et assis en cas de météo capricieuse, entre 2 et 4 couchages adultes (parfois 5 si enfant), des toilettes chimiques ou en carton, une douchette… bref, il y a malgré tout un minimum de confort et d’autonomie !

Van-life : quels points de crispation ?

Alors si on voit assez bien la photo carte postale de ce genre de trip, il faut néanmoins être conscient des éventuels inconvénients pour partir préparé ou bien pour choisir les bonnes personnes avec qui vivre cette expérience ! Parce que finalement les désagréments sont plus ou moins les mêmes que ceux du camping ou du bivouac et notre perception tient surtout de notre capacité à absorber quelques points d’inconfort. C’est d’abord accepter de se délester de son dressing, pour voyager léger !
Dans un van, pas de place pour le superflu, on n’amène que l’essentiel. Ce n’est pas toujours la même facilité de conduite en fonction de l’âge du véhicule. Le combi VW des années 60 n’a ni direction assistée, ni boîte auto, ni vitres électriques, bref, on ne part pas forcément faire la tournée des popotes. Il faut aussi être préparé à une certaine promiscuité ! Forcément à quatre dans 3 m², on entend presque l’autre penser. Mais le toit relevable permet malgré tout de se tenir debout et d’avoir cette sensation d’espace… pour les grands ou les claustrophobes.

Côté cuisine, si le van est équipé d’une micro-cuisine (petit évier, réchaud gaz 2 feux, mini- mini frigo) c’est plutôt pour assurer le petit-déjeuner et de la cuisine légère que des services en 5 plats. L’esprit c’est plutôt de manger à l’extérieur et de manger local.

Côté salle de bain, c’est là qu’on risque de perdre quelques copains sur la ligne de départ… La location peut se faire avec les fameuses toilettes chimiques (qui se vident dans des endroits prévus à cet effet) ou des toilettes en carton avec sacs compostables et sciure de bois, comme des toilettes sèches. Pour la douche, on oublie les lavages à grandes eaux de 5 min et on opte plutôt pour la “toilette de chat” soit en maillot de bain soit dans une petite tente cabine (aussi utile pour mettre les WC).
Et c’est là que ça devient plus sportif pour les chevelures de type “gras” ou de type “très long” ou encore “avec après-shampooing obligatoire”. Enfin pour les sensibles du sommeil, tout comme le camping : le soleil se lève tôt, les bruits extérieurs sont bien plus proches, le couchage 2 places fait 120cm de largeur et on n’occultera jamais complètement la luminosité. Une première nuit d’acclimatation est souvent nécessaire pour ensuite dormir sur ses 2 oreilles.

“la notion de désagrément tient surtout à notre capacité
à absorber quelques points d’inconfort”

Quel genre de trip ?

La durée du trip est donc proportionnelle à notre capacité à mettre de côté nos routines et besoins. Pour certains, le format weekend sera idéal car la perspective d’une bonne nuit dans un grand lit et une bonne douche chaude ne sera pas très loin. Pour les habitués du bivouac, 2 ou 3 semaines de barouding en van seront vécues comme du grand luxe !

En tout cas, quels que soient ses qualités et ses défauts, le van est définitivement le compagnon idéal pour le roadtrip. Pour longer le littoral à la recherche du meilleur spot de surf ou des plus belles criques, parcourir les bords de Loire et s’arrêter aux plus beaux points de vue (parfois avec feux de camp), découvrir le canal de Nantes à Brest et ses écluses, sillonner les vignes de l’Anjou ou du pays nantais et remplir sa cave, crapahuter en forêt,… des idées dans les 100km, on en déborde ! Et quand on liste toutes les possibilités en France, ça donne le tournis !

Stitch, un loueur à nous conseiller ?

Pas 1, mais 2 prestataires de qualité ont été retenus par Stitch !

Blacksheep” c’est une marque avec des agences un peu partout en France mais dans l’Ouest on les retrouve à Nantes (Bouguenais), Angers, Vannes, Rennes, St Malo. Du combi vintage, au van California, jusqu’au camping-car, leur gamme est vaste. Les vans sont tous neufs (destinés à la vente au bout de 6 mois), hormis le combi, et certains sont même ultra-équipés.
Là encore, c’est le niveau de confort souhaité et le budget qui guidera votre choix. Parlez de votre projet avec Damien qui vous conseillera à merveille et qui regorge d’idées quant aux meilleurs spots de la région !

De plus, les clients Stitch pourront non seulement se voir offrir un cadeau de bienvenue mais en plus bénéficier d’une remise de 5% sur le montant total de la location, c’est pas beau ?
Au moment de la réservation, précisez juste le code promo “coup de coeur Stitch”.

Tarif: 130€/jour de septembre à juin (175€ pour le combi), 150€/jour en juillet et août – dégressif selon la durée.

Bonus: dans le contexte actuel, annulation sans frais jusqu’à 48h avant !

logo blacksheep
logo travel camper

Le 2ème prestataire coup de coeur, c’est “Travel Camper”. Avec 2 agences autour de Nantes (Cheix-en-Retz et Treillières), choisissez en fonction de votre itinéraire. Les vans sont neufs avec 2 gammes en fonction du niveau de confort souhaité (boîte auto, panneaux solaires, chauffage,…).

Les clients Stitch se verront offrir un cadeau de bienvenue, précisez juste le code promo “coup de coeur Stitch”.

Tarif: à partir de 140€/jour de septembre à juin, de 99€/jour en juillet (min. 7 jours), de 119€/jour en août (min. 7 jours).

Bonus: politique d’annulation ou de report souple !

Que ce soit en famille ou entre amis, une expérience “van-life” c’est la garantie de vivre loin de la foule et au plus près des plus beaux spots.

Besoin d’être aidé pour planifier un road-trip ou un weekend original, Stitch est là !

  • miradouros santa lucia

ROADTRIP PORTUGAL : Lisbonne en 2 jours

Virée portugaise pour Stitch, ce début d’année 2021 ! Nous avons eu l’opportunité de profiter d’un improbable roadtrip de 15 jours, en vadrouillant de Lisbonne à Porto. À ce moment-là, le Portugal n’était contraint [...]